Encadr'actu 97 FAQ filialisation d'un CSP finance RH 18 novembre 2021

18/11/2021


Cela devient une habitude, la direction communique directement auprès des salariés pour convaincre de la pertinence de projets pourtant rejetés à l’unanimité.
Cette communication orientée masque bien évidemment les sujets qui fâchent.  Afin de permettre à chacun de se faire un avis éclairé, la CFE-CGC Groupe RATP vous propose des compléments de réponses à la foire aux questions lancée par la direction courant novembre sur la filialisation d’un CSP Finance - RH.

1. Questions / Réponses Ouverture à la concurrence

1.1/ En quoi l’ouverture à la concurrence du réseau BUS peut-elle avoir un impact sur mon travail ?

L’ouverture à la concurrence ne devrait pas avoir d’impact sur mon travail. Ce qui est à faire aujourd’hui le sera demain. La séparation comptable est possible sans filialisation, surtout pour les fonctions support et la filialisation n’est pas une garantie de non détournement du financement par le contrat IDFM.

En fait, l’ouverture à la concurrence du réseau BUS sert d’accélérateur au démantèlement de l’EPIC. En effet, le seul objectif de l’ouverture à la concurrence est de faire baisser les coûts des entreprises réalisant l’offre de transport. S’agissant des fonctions support, leur filialisation permet à la fois de les rattacher à des conventions collectives moins-disantes et de les mettre en concurrence tant en interne qu’avec l’externe.

1.2/ Finalement, n’est-on pas en train de faire le 1er pas vers une externalisation ?

Hélas oui. Une filiale est une entreprise à part entière, indépendante juridiquement de l’EPIC et des autres filiales du Groupe RATP. Ses liens capitalistiques et son rattachement fonctionnel ne changent rien à l’affaire. Certes,....
 

Lire l'encadr'actu 97 (4 pages) dans son intégralité (accès adhérents uniquement)

 


Adhérer à la CFE-CGC Groupe RATP