RATP : les raisons de fond de la mobilisation

24/03/2022


Alors qu’une nouvelle grève est annoncée le 25 mars, la CFE-CGC comprend le désarroi des encadrants de la Régie. Explications de Frédéric Ruiz, délégué syndical central.

Comment s’explique le conflit social actuel à la RATP ?

Frédéric Ruiz : Il y a d’abord une raison factuelle, chiffrable, qui vient de ce que la direction de la RATP, sous tutelle de l’Etat, rappelons-le, ne concède à ses salariés que 0,4 % d’augmentation, saupoudrés en diverses petites mesures qui ne bénéficient pas à tous, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires. En tenant compte des mécanismes qui revalorisent la carrière des salariés, on arrive selon la direction de la RATP à un total de.... lire la suite

 

 

Source : Confédération CFE-CGC